Du 23 au 25 avril 2019 la conférence Sustainable Brands a lieu à Paris. Il s’agit d’une double première : d’un côté c’est la première fois que cette communauté se retrouve dans la capitale française. De l’autre, c’est la première fois que j’ai le plaisir d’y participer ! Voici donc mon retour d’expérience du SB Paris 19

Une communauté globale engagée pour la durabilité

Pour ceux d’entre vous qui ne connaissent pas Sustainable Brands – voilà comment ils parlent d’eux même sur leur site : « Nous sommes la première communauté mondiale d’innovateurs de marques qui façonnent l’avenir du commerce mondial. Depuis 2006, notre objectif est d’inspirer, d’engager et d’équiper les chefs d’entreprise et les professionnels qui considèrent les challenges sociaux et environnementaux comme un moteur essentiel d’innovation, de création de valeur et d’impact positif des marques. »

Une organisation originale au SB Paris 19

Effectivement, les trois journées de conférence au Carrousel du Louvre sont organisées de façon identique. Le matin et en fin d´après-midi les participants se retrouvent en plénière pour des sessions de conférences ou tables rondes. Notons la charmante @Kristen Davis animes ces sessions qui sont ouvertes de façon poétique par @Vincent Avanzi. Les plénières sont suivies par des discussions en fin de matinée et début d’après-midi dans le cadre de huit Hubs thématiques : Lifestyle, Nutrition, Cities, Sports, Science&Tech, Home et Finance. Les activités dans les Hubs incluaient souvent le public, il est vrai que j’y ai trouvé des tables rondes avec beaucoup de place pour les questions du public et aussi des workshops collaboratifs. Les participants devenaient de véritables acteurs. En parallèle aux Hubs des dirigeants d’entreprise sont interviewés sur le « Hot Seat ».

La durabilité au-delà des présentations

Badge en carton, au lieu du LANYARD habituel un ruban en papier et les deux sont récupérés après la conférence. On trouve des meubles recyclés, des traiteurs avec une grande mixité, bio et locaux. Pas de gobelets mais des verres et plein de participants comme moi avec leur propre bouteille – Gobi faisant parti des exposants sur le stand B-CORP, dont je vous en parlerai dans mon deuxième blog.

La première impression : la durabilité est féminine

En effet, ce sont des femmes qui animent majoritairement de nombreuses tables rondes. Et, d’après ce que j’ai pu voir, le nombre de participants féminins me semble également plus important. Ça fait du bien après toutes ces années de congrès mobiles et tech dominés par les hommes !

Une conférence dans le Noir

Le sujet qui me tient à cœur, la « happiness at work », en France plutôt traduite comme QVT était le sujet d’une session sans lumière dans la salle avec Anahita Moghaddam et Mo Gawdat – comme toujours pertinents dans leur discours. Le projet dédié à améliorer le bien-être d’un milliard de personnes Onebillionhappy atteindrait déjà 47 mio de personnes !

Les autres tables rondes avaient un format plus classique. On y retrouvait en général Un modérateur qui échangeait avec 3 à 4 invités et entre eux sur différents sujets. Chaque session avait sa propre devise : Be bold, Feel good, fair & inclusive, virtuous value chain et tech, science & ethics.

Mes deux journées en conférence sont passés très rapidement. Malheureusement – faute de la possibilité de me clôner pour être dans plusieurs Hubs en même temps – je n’ai pas tout vu. De plus, je n’ai pas pu rester pour la grande soirée du mercredi soir et la journée de clôture avec son expérience finale.  J’ai hâte de découvrir ce qui m’a échappé sur les réseaux #SBParis19. Vivement Sustainable Brands Paris 2020 !

PS : Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager ! Ça motive toujours à en écrire d’autres 🙂